L'Auriculothérapie
 

Comment agit l'Auriculothérapie ?

 

L'Auriculothérapie scientifique a été découverte par le médecin et physicien lyonnais le Dr Paul Nogier en 1956.

 

Il s'agit d'une réflexothérapie utilisant le pavillon de l'oreille qui est une cartographie du corps humain (foetus tête en bas). Elle répertorie 196 points reliés au système nerveux central et au système neurovégétatif via les nerfs du plexus cervical superficiel, facial et auriculotemporal. Les informations du corps transitent par le cerveau qui régule son fonctionnement puis par les points d'oreille. En cas de perturbation périphérique, il se produira une perturbation du point d'oreille correspondant. Ces perturbations sont détectables soit par la mesure du potentiel électrique du point d'oreille, soit par une variation du pouls radial et l'utilisation d'anneaux-tests en "Auriculomédecine".

L'Auriculothérapie est une méthode dite "non conventionnelle" reconnue par l'OMS depuis 1987. En stimulant par piqûre d'aiguille (ou par électrostimulation, massage, champ magnétique, laser... Le laser et les billes sont utilisés chez l'enfant) différentes zones précises du pavillon de l'oreille, il est possible de traiter un grand nombre de troubles et d'offrir une prise en charge à la fois, complète, profonde et complémentaire de la médecine allopathique.

 

Les études scientifiques menées depuis plus de 40 ans attestent aujourd'hui de sa validité scientifique et de son efficacité dans le traitement pour de nombreuses pathologies : 

- les douleurs vertébrales, articulaires ou nerveuses : cervicales/dorsalgies/lombalgies, arthrose/arthrite, sciatiques/cruralgies, tendinopathies, algoneurodystrophie, céphalées/migraines, zona... 

- les syndromes anxio dépressifs 

- les pathologies fonctionnelles digestives (ronflements, RGO, gastrite, hémorroïdes, côlon irritable, RCH...)

- les pathologies uro-génitales (SPM, endométriose, fertilité, libido...)

- les affections à composante allergique (asthme, rhinite, intolérance alimentaire...)

- les addictions : sevrage tabagique, dépendance au sucre, chocolat, boulimie

- les acouphènes

 

Mais aussi pour :

- réduire les prises médicamenteuses et par conséquent le risque d'effets secondaires

- la préparation à une chirurgie, avec  une réelle efficacité sur l'anxiété, la douleur voire même la qualité des suites opératoires (nausées vomissements, saignement, réduction de l'utilisation des antalgiques etc ....)

 

Chez l'enfant : 

les manifestations respiratoires de type allergiques, les problèmes digestifs de reflux gastrique et/ou troubles intestinaux, anxiété, trouble du sommeil, les douleurs de type migraines, la dyslexie et l'énurésie.

Combien de séances sont nécessaires ?

En général, il faut prévoir 1 à 3 séances espacées d'environ 3 semaines. Une amélioration doit se faire ressentir dès la première séance. Le délai d'action est rapide. Dans les cas aigus, quelques heures à quelques jours seulement. Dans les phénomènes plus complexes, les processus inflammatoires, prévoir plutôt une à trois semaines. 

Dans les pathologies chroniques, l'empirisme montre qu'une séance tous les quatre mois est recommandée pour conserver le bénéfice acquis.

Une à deux séances par an, en prévention.

 

 

En cancérologie…

 

L'Auriculothérapie se place évidemment dans une prise en charge complémentaire de la maladie, dans la prévention, et le traitement des effets secondaires des traitements.

  • Chimiothérapie (en fonction des produits administrés) : troubles digestifs (nausées, vomissements, diarrhées...), aphtes, mucite, fatigue, douleurs articulaires, troubles de la sensibilité des extrémités.
    La séance d' Auriculothérapie a lieu avant chaque chimiothérapie, dans les 24 heures la précédant. Si le traitement par perfusion dure 3 ou 4 jours et/ou que les symptômes sont importants, il est possible de répéter une séance au sortir immédiat de la chimiothérapie.

  • Radiothérapie (sein, ORL, prostate) : prévention des brûlures cutanées, de la sécheresse buccale (irradiations cervicales), troubles digestifs et de la fatigue.

  • Traitement hormonal (sein, prostate) : traitement des bouffées de chaleur et des douleurs articulaires.

 

L'Auriculothérapie est une aide précieuse dans la réduction de l'intensité et la durée de ces symptômes, apportant une meilleure tolérance et une amélioration de la qualité de vie en cours de traitement. L'effet antalgique est d'autant plus rapide et efficace que le patient est vu tôt. Il perdure dans le temps, ce qui peut permettre une désescalade médicamenteuse.